Le rôle de Soigneur

C’est finalement lire les commentaires de la communauté ici et là et le fait d’être tombée sur un mini guide anglais, qui m’a convaincue de faire cet article. Un sujet à débat depuis des années sur FFXIV au sujet d’un rôle dont je ne pourrais plus me séparer aujourd’hui : le rôle de Soigneur. Des jobs qui, comme pour de nombreuses personnes j’en suis sûre, m’ont effrayé à mes débuts sur le jeu : le stress de ne pas gérer entre autre, et de m’apporter le blâme de mes co-équipiers. Aujourd’hui, avec de l’entraînement et de l’expérience, il est à mes yeux le rôle le plus intéressant puisqu’aussi responsable (si ce n’est plus) que le rôle de Tank. Un rôle paradoxalement aussi satisfaisant qu’il est ingrat.

Comme tous mes articles, mon point de vue reste subjectif et ouvert au débat. Si des termes employés ne sont pas compris, je vous renvoie sur le dictionnaire FF !

Sommaire

Le Rôle de Soigneur, c’est quoi ?

Ou je l’appellerai, comme c’est fait plus communément, « Healer ».

Le rôle de Soigneur est essentiel peu importe le contenu, qui soit du plus casual au plus HL. Comme son nom l’indique, sa responsabilité première est de soigner l’équipe, autrement dit, de maintenir ses membres en vie. Dans les contenus à huit membres, il entretient même un lien tout particulier avec son co-healer et ses tanks, puisqu’il s’agit des deux rôles qui assurent le bon déroulement du run – bien avant le DPS check et la bonne exécution des mécaniques. Sur les contenus HL, il est donc important qu’il y ait une bonne communication entre ces deux rôles. Ils sont étroitement liés, complices et complémentaires.

Final Fantasy XIV connaît des débats au sujet de ce rôle depuis des années, et faire un tour sur le forum officiel du jeu ne fera que vous confirmer qu’il est toujours et encore d’actualité. Pourquoi ? Car il y a deux écoles.

• « Les Soigneurs sont là pour soigner, c’est leur priorité absolue et leurs sorts de DPS ne devraient pas exister. »

• « Les Soigneurs sont là pour soigner, mais ils doivent DPS car ça fait partie de leur kit d’actions. »

De mon côté, je suis de la deuxième école, car je ne comprends pas ces joueurs – expérimentés j’entends, ça reste compréhensible pour des novices – qui se contentent de rester là en donjon à ne rien faire, si ce n’est attendre que le tank perd 20hp pour le soigner. Cela rend le rôle ennuyant, et si les développeurs devaient vraiment tourner ce rôle comme tel à l’avenir, je le laisserai tout simplement tomber.

De plus, si on peut se passer du DPS des healers sur les contenus casuals type donjons ou raids en alliance (puisque majoritairement des contenus sans enrage à la fin), des chiffres rapides sur internet vous prouveront le contraire sur les contenus HL (Extrêmes, Sadiques, Fatals). Si les healers ne DPS pas, même une équipe composée des meilleurs DPS du monde ne pourrait pas tomber le contenu !

En plus de leurs ressources de soin, leur soutien passe donc aussi par leur kit de dégâts sur le boss. Même en donjon, faire des dégâts sur des fenêtres où le tank n’est pas en danger (pull ou boss), permet de tomber plus rapidement le contenu, vous apportant ainsi le bon jugement et l’appréciation de vos camarades.

Néanmoins, attention aux abus. Il existe malheureusement une minorité de joueurs – mais c’est hélas le genre de minorités dont on retient les méfaits – qui favorisent le DPS au détriment du soin, mettant parfois l’équipe gravement en danger quitte à laisser mourir des gens, voire pire, laisser son co-healer faire tout le travail. Votre performance ne veut rien dire si des gens meurent. Et un DPS qui meurt à cause de votre négligence est une perte pire que ce que votre DPS peut apporter. Être synergique avec votre co-healer en divisant le travail vous permettra au final d’être plus performant que vous ne le croyez tant du côté du soin que du côté de votre DPS respectif.

Dans tous les cas, si vous êtes novices dans ce rôle, je vous conseille de vous diriger dès le début vers le Hall des Novices afin de faire les mini tutoriels du jeu et au moins apprendre – et comprendre – les bases de ce job. La maîtrise du Soigneur s’accompagne de la confiance en soi, alors, faites-vous confiance ! Et essayez un maximum de faire confiance à votre équipe également.

La salle des novices, située en Noscea Occidentale

Vos actions de healing, les comprendre et savoir les utiliser à bon escient

De la même façon que pour le DPS, vos ressources de soin sont diverses et variées : des kits monocibles et multicibles, GCD ou oGCD. Comme pour toutes actions que vous apprenez et débloquez, il est essentiel de bien comprendre vos techniques en les lisant.

Je dis cela pour une chose bête mais dont je vois pourtant souvent l’erreur : apprendre un nouveau sort ne rend pas l’ancien obsolète. Tout comme certains noms ne doivent pas vous induire en erreur !

Exemple en donjon, je vois souvent un WHM utiliser Méga Soin sur le tank au lieu d’un Extra Soin. Erreur fatale !! Méga Soin est en réalité un GCD multicible, en plus d’être très gourmand en MP. C’est une erreur bête d’inattention parce que la personne n’a pas lu le sort et s’est fiée à son nom qui semblait être une évolution du sort précédent.

Ensuite, sachez utiliser les bonnes ressources, au bon moment. Parfois la connaissance parfaite du combat est même idéale pour mieux les utiliser. A haut niveau quand vous aurez appris toutes vos compétences par exemple, vous allez privilégier l’utilisation des ressources oGCD ou de heal instantané, pour garder un maximum d’uptime de DPS/déplacement.

Au niveau du healing du groupe, quand dois-je privilégier l’utilisation des HoTs ? Je vois ENORMEMENT de healers qui utilisent Extra Médica/Hélios Aspectée/Murmure de l’Aurore au moindre petit pet de dégâts sur le groupe, quitte à en abuser, voire de se marcher dessus avec le healing utilisé par l’autre healer. Un HoT vise à remonter progressivement le groupe, sur le long terme, quand la vie du groupe est basse MAIS que vous savez que le boss n’utilisera pas de raidbuster/AoE sur l’équipe avant un certain temps. Vous laissant ainsi le temps de DPS et faire d’autres actions.

Toujours au niveau du groupe, quand dois-je utiliser des shields ? Cette façon de heal est encore différente de l’utilisation des HoTs, celle-ci est davantage préventive. Lorsque vous connaissez un combat, vous allez utiliser un shield de groupe quand vous savez que le boss s’apprête à utiliser un raidbuster ou une AoE sur votre équipe. Il est important de le « preshot » (le faire avant l’apparition de la barre de cast), car rappelez-vous que FFXIV est soumis à un tic serveur et un snapshot particuliers : si vous appliquez un shield à 75% du cast du boss, il sera déjà trop tard et votre protection n’absorbera pas les dommages.

Enfin, comment toucher mon équipe de façon efficace ?

Lorsque vous vous apprêtez à remonter la vie de votre groupe, il faut que votre portée soit nécessaire pour toucher tout le monde. En HL, le « code » et l’attitude des gens coulent déjà de source : de façon générale – c’est-à-dire, outre pendant l’exécution des grandes mécaniques forçant la séparation du groupe – les gens seront toujours packés sur le boss, facilitant grandement votre travail.

Sur des contenus plus casuals, c’est parfois plus compliqué … je pense notamment aux jobs de Ranged ou Caster qui ont parfois la fâcheuse tendance à un peu trop prendre au pied de la lettre leur nom de « DPS distants ». Malheureusement, même si parfois cela peut paraître ingrat, c’est à vous de vous placer de sorte à toucher tout le monde.

Personnellement, même si ça me frustre, je surveille ce genre de situations en contenus casuals ou en PF sur des Extrêmes, mais sitôt que je mets les pieds sur du Savage ou du Fatal, j’estime que si quelqu’un ne prend pas mon heal alors que je suis avec le groupe, c’est de sa faute. C’est un point de vue à débattre et je le conçois mais j’estime qu’arriver à un certain niveau, je n’ai pas à rattraper le B.A-BA que d’autres ne respectent pas.

La relation tank/healer

Comme je l’ai souligné plus tôt, quand on pense Soigneur, on pense également et bien souvent « Tank ». Et pour cause, ces rôles ne peuvent pas coexister l’un sans l’autre. Le tank a besoin de son healer, sans quoi il ne pourra pas encaisser les dégâts d’un boss indéfiniment s’il ne reçoit pas les soins et protections nécessaires. Le healer a besoin de son tank, sans quoi les dégâts partiraient inévitablement sur son co-healer et/ou ses DPS, amenant le run à un chaos absolu, voire à son échec.

Ainsi, si le Soigneur a besoin d’une synergie avec son co-healer, celle-ci se doit plus particulièrement d’être impeccable avec son tank. Le tank fait et se doit de faire confiance à son healer, et vice versa.

Peu importe le contenu, la chose que les Soigneurs guettent plus particulièrement sur leur(s) tank(s), ce sont les tankbusters. Bien sûr, la responsabilité première face à ces énormes dégâts revient à celui qui l’encaisse : c’est donc au tank de gérer et placer ses CDs de sorte à survivre et encaisser le moins de dommages possibles. Mais ! Le healer peut (doit selon moi !) très bien apporter des soutiens supplémentaires sans attendre la dernière seconde – voir les shields pour le raidbuster.

Déjà, il faut veiller à ce que le tank ait au moins 85%+ de sa vie au moment du cast du tankbuster. Sans quoi, et particulièrement sur les contenus HL, il pourra mettre tous les CDs qu’il veut, il aura une forte chance de mourir puisque sa vie n’aura pas été remontée suffisamment.

Ensuite, un shield monocible est le bienvenu. Au niveau 80 aujourd’hui, TOUS les Soigneurs possèdent un shield monocible, qu’il soit oGCD ou GCD. Le WHM a Faveur Divine. Le SCH possède son Traité du Réconfort (à défaut, l’utilisation d’un Flux sur le Traité de l’Excogitation permettra de remonter instantanément la vie du tank après avoir encaissé un tankbuster). Enfin, l’AST possède la Bienfaisance Aspectée en Nocturne (GCD) ou la Rencontre Céleste (oGCD) en Diurne. L’utilisation d’un shield sur votre MT lors d’un tankbuster sera fortement appréciée par celui-ci.

Dans le cas d’un WHM ou d’un AST, les HoTs monocibles ne sont pas obligatoires mais appréciés pour compenser les auto-attacks infligées par le boss. Attention, certains boss font très mal rien qu’avec leurs autos et ne vous contentez pas de les laisser tourner : vous serez quand même amenés tôt ou tard à devoir utiliser une de vos ressources monocibles pour remonter votre tank !

Rappelons-le, le rôle du Soigneur est de maintenir son équipe en vie, il coule donc de source que si votre tank est aux portes de la mort (même si c’est de sa faute car il n’utilise aucun CD !), vous devrez le remonter au détriment de votre DPS. Votre DPS est important sur certains contenus, mais il ne compensera jamais un cadavre, qu’il soit tank ou DPS.

Et oui, ingrat ce rôle, disais-je !

Les ressources « bonus » du Soigneur – les cross-skills.

Evidemment, le Soigneur a d’autres ressources outre du heal pur, des HoTs, des shields, de la mitigation – que je n’ai pas mentionné mais qui reste importante ! – ou encore tout simplement des ressources de DPS.

Certaines seront facultatives là où d’autres seront obligatoires. Au niveau des cross-skills communs à tous les healers, on retrouvera notamment Rêve Lucide et Guérison.

Rêve Lucide est une ressource à 60 secondes de CD : c’est votre ressource la plus importante à utiliser dès que vous l’avez, car celle-ci permet de régénérer progressivement vos MP – pendant 21 secondes. Un healer qui n’a plus de mana est un healer qui ne peut plus soigner. Je n’ai donc pas de dessin à vous faire sur l’importance capitale de cette compétence. N’attendez pas d’être aux abords du 0 pour l’utiliser, faites-le dès qu’elle est là !

Guérison (Esuna en anglais) quant à elle est un skill qui vous permettra de retirer une altération d’état négative sur votre cible, on parle de « debuffs » pour les divers statuts et de « dispell » l’action d’utiliser Guérison pour retirer ce debuff. Poison, Cécité, Sommeil, pire, le Glas, et j’en passe, c’est aux Soigneurs que revient la mission de retirer tous ces malus à leur(s) cible(s). Toutefois, certains debuffs ne peuvent être retirés, vous reconnaîtrez donc ceux qui peuvent l’être grâce à une petite barre blanche au-dessus de l’icône de l’altération. Comme ceci :

Personnellement, outre les malus fatals comme Glas, si je vois que le debuff dure moins de 5 secondes sur une personne, je ne le fais pas car j’estime perdre un GCD de heal ou de DPS à côté … Je ne suis probablement pas un bon exemple à suivre dans cette situation mais tant que personne ne meurt, c’est une décision ni bonne ni mauvaise de mon point de vue.

Il existe d’autres ressources que je vais évoquer. Bon, peut-être pas Sérénité, qui est un sort infligeant Sommeil à la cible, car il n’est quasiment JAMAIS utilisé sur FFXIV. Ou dans des situations bien précises : par exemple, rendormir un dragon dans Eurêka qui se serait réveillé pour venir assassiner quelqu’un ! Encore faut-il avoir le réflexe – ou l’envie – de le faire !

La Magie Prompte commune aux Soigneurs et aux Casters permet à votre prochain GCD d’être lancé instantanément. Les healers la gardent généralement pour permettre de ressusciter rapidement un membre de l’équipe, passant ainsi outre les 8 secondes de cast du rez. Dans une situation d’urgence – ou de confiance – elle vous permettra de lancer un heal instantané ou un sort de DPS pour pouvoir vous déplacer sans perdre trop d’uptime.

Stoïcisme est également commun avec les Casters, il s’agit de votre anti-bump/anti-grab essentiel sur certains combats pour éviter de vous faire éjecter ou attraper par le boss !

Enfin, Secours (Rescue en anglais). Ah ! Quelle magnifique ressource. Très utilisée pour le troll (oui, moi aussi je l’utilise pour tuer mes potes), elle n’est pourtant pas à sous-estimer dans certaines situations ! Secours, comme son nom l’indique, permet de ramener votre allié ciblé sur vous, et ainsi le sauver d’une situation qui aurait pu lui être fatale s’il était resté sur place. Cela peut permettre d’éviter une mort superflue voire dans certains contenus et situations, d’apporter du confort pour certains jobs. Je me rappelle notamment d’O12S à l’époque où le PLD n’avait pas de dash pour revenir rapidement sur le boss, il arrivait qu’un healer utilise un Secours sur lui pendant les mécaniques du Hello World, afin de le ramener rapidement sur le boss.

Les priorités du Soigneur pour sauver un run du chaos

Il peut y avoir des moments de panique parfois, quand vous voyez des cadavres s’accumuler, un tank est mort, un DPS, puis votre co-healer commence à se faire taper dessus, les dégâts de groupe approchent !

Il existe un ordre de priorité qui peut sauver votre run si vous gardez votre calme. Déjà, même si voir des morts peut vous pousser à vouloir utiliser automatiquement votre rez, non ! On ne veut pas davantage de morts ! Votre priorité est de garder votre équipe en vie : remontez le groupe avant de commencer à caster un rez ! Et remonter immédiatement la vie de la personne que vous venez de ramener !

L’ordre de priorité est simple : vous chercherez à soigner/rez votre co-healer en priorité. Seul, vous pouvez gérer mais la situation peut vite vous échapper (manque de mana, raidbuster en vue, ou grosse mécanique, etc.) sans le soutien de votre co-équipier.

Ensuite, vous vous occuperez des tanks, car sans eux, le boss va assassiner progressivement votre équipe et la situation va échapper à votre contrôle.

Enfin, vous allez vous tourner vers les DPS. Car même si leurs dégâts sont essentiels au DPS check, il vaut mieux que la situation retourne sous contrôle des tanks et des healers avant de les remettre sur pied, sans quoi, il n’y aurait plus de DPS check puisque wipe ! Dans l’idéal, s’il y a un Invocateur ou un Mage Rouge dans l’équipe, essayez de les ramener en priorité puisqu’ils possèdent également des sorts de résurrection qui pourront vous aider.

Si les morts commencent à trop s’accumuler (4+ voire 3+ si votre co-healer fait partie des morts) et que la LB3 est disponible, mettez-vous au centre de l’arène et faites la LB !

Le DPS des Soigneurs

Comme je l’ai dit au début, il y a deux écoles pour le rôle de Soigneur sur FFXIV. En tant que joueuse du HL, je suis de celle qui dit qu’il FAUT qu’un healer fasse du DPS. Oui, sur le HL, si les Soigneurs ne DPS pas, le contenu ne tombe simplement pas, encore plus en période de prog et/ou d’early weeks (les premières semaines où les contenus Sadiques/Fatals sont sortis)

Malheureusement, et on les retient que trop bien ceux-là, il existe des Soigneurs qui abusent excessivement du DPS sur tous les contenus à cause de cette mentalité, au détriment de leur équipe voire pire, de leur co-healer.

Qu’on soit clair, même si vous visez l’optimisation absolument partout, vous restez un Soigneur : votre DPS ne compensera jamais celui d’un vrai DPS ou d’un tank, donc ça ne sert à rien de provoquer des morts à cause de votre seul égoïsme !

De même, ce n’est pas à votre co-healer de supporter 100% du healing sur le combat, appliquez donc la règle du 50-50 ! Soignez en symbiose avec votre co-healer, et vous aurez largement le temps de DPS sans mettre quiconque en danger !

C’est simple. Si vous soignez trop au détriment du DPS ou faites trop de DPS au détriment du healing, vous êtes un mauvais Soigneur.

Maintenant que la leçon de morale a été faite, parlons vite mais parlons bien : les règles et techniques d’un bon DPS pour le Soigneur est la même que toutes celles mentionnées dans l’article du même nom. Que ce soit pour soigner ou faire des dégâts, il est important que votre GCD tourne en permanence, et même si vous êtes un Soigneur, vous êtes également un job qui doit cast pour lancer un sort. Donc n’hésitez pas à vous entraîner à employer la technique du slidecast afin de pouvoir lier votre DPS à vos déplacements.

De même, il vous faut différencier vos sorts monocibles de vos sorts multicibles : n’hésitez pas à calculer rapidement la potency de chacun pour savoir à partir de combien de cibles vous devez utiliser telles ou telles techniques !

Le Soigneur, en résumé

Quelques points clés pour résumer les choses !

• Votre rôle est essentiel à la réussite du contenu. Vous devez rester en vie quoi qu’il arrive pour pouvoir vous occuper du groupe !

• Vous devez maintenir votre équipe et votre tank en vie. Pour cela, modérez votre DPS en situation de healing et gardez l’œil sur votre portée d’action : vous devez toucher tout le monde !

• Votre GCD doit toujours tourner : faites des dégâts jusqu’à ce que la situation demande du soin. Caster l’un ou l’autre demande l’utilisation de vos MP alors gardez toujours un œil dessus.

• Attention aux HoTs monocibles en donjon : évitez de les appliquer lorsque le tank est en train de pull car ils vous feront reprendre instantanément l’aggro des mobs en plus de gêner votre tank dans sa manœuvre.

• Priorisez vos ressources de soin oGCD ou GCD instantanés pour maximiser vos possibilités de DPS … sauf si vous n’avez plus le choix pour maintenir l’équipe en vie !

Mon expérience personnelle

Mon choix premier sur FFXIV a été influencé par l’émerveillement que j’avais des invocations de la saga FF. Plus particulièrement, l’épisode IX, X et même le XIII où les invocateurs avaient un lien chacun propre (selon l’opus) avec leurs Chimères/Eidolons. Je me suis dite « c’est cool ! J’ai envie de connaître ça avec mon propre personnage dans FFXIV ! » alors j’ai commencé Arcaniste sur notre cher MMORPG. Evidemment, force est de constater que l’expérience multijoueur et la façon dont le job a dû être tourné et adapté pour ce type de jeu, ont rendu l’expérience nettement différente d’un personnage à part entière d’une histoire et d’un univers que sont tous les épisodes Final Fantasy. Mais le gameplay m’a bien plu. Rappelons que j’ai commencé le jeu durant le dernier patch d’Heavensward : je suis restée ainsi main SMN de mes débuts sur le jeu, jusqu’au patch 5.3. Ca en fait des années de fidélité !

Mais bien sûr, comme la plupart des joueurs, j’ai monté mes autres jobs à côté quand même et j’avais toujours eu un second penchant pour les Soigneurs, quand bien même les jouer sur le HL m’a effrayé pendant longtemps, très longtemps. En plus, j’ai commencé à monter mon WHM à l’époque d’HW avec la Prestance du Prêtre, c’était une horreur pour une novice comme moi à l’époque, et ça rendait le job d’autant plus stressant à l’idée de mal le jouer du point de vue des habitués du jeu. Pour ceux qui ne l’ont pas connu, Prestance du Prêtre était un cross-skill qui permettait aux healers de « switch » de stance : inactive, leurs soins étaient à potency normale tout comme leurs dégâts, mais une fois active, leurs soins étaient réduits en contrepartie d’un bonus de DPS. Une véritable plaie pour certains mais qui permettait de discerner les bons Soigneurs des « mauvais ».

Puis Stormblood est arrivé, j’ai mis des mois à rattraper l’épopée et les autres joueurs car j’avais acheté l’extension bien après tout le monde, même après la release, pour ainsi dire. Etant repartie sur mon SMN, j’avais abandonné ce rôle jusqu’aux alentours de la sortie du tiers du Sigmastice en patch 4.2. C’est là que j’ai commencé à tester mon Astromancien, sur des Extrêmes d’abord, puis même sur les Savages de temps à autre, et évidemment, ce n’était pas du même ressort ni du même niveau.

Je ne sais pas pourquoi j’ai finalement attendu aussi longtemps sur Shadowbringers pour changer de rôle. Peut-être les conditions de roster qui ne m’étaient pas favorables pendant un long moment (rôle déjà pris), ou tout simplement parce que j’avais besoin d’un déclic. Et mon changement de main job s’est fait de façon assez radicale et violente puisque ma première expérience de Soigneur sur un roster s’est faite sur UcoB, comme je l’avais déjà expliqué sur l’article qui lui est consacré. Un ultimate, autant dire qu’on est directement dans le bain, et que là, ce n’est plus sauté dans la piscine les pieds joints, mais carrément faire la bombe dedans.

Mais c’est ce qui m’a convaincue de passer AST à la 5.4 et de le rester jusqu’à nouvel ordre. Le rôle de Soigneur pour moi est, comme je le disais, le plus ingrat et le plus satisfaisant en terme de gameplay. Devoir sans cesse garder un œil sur votre équipe et rattraper la moindre erreur d’une personne au détriment de votre optimisation a quelque chose de frustrant … Mais c’est ce qui m’a aussi permis d’apprendre à avoir un œil sur l’ensemble d’un contenu. Je suis désormais capable de gérer une mécanique tout en gardant à l’œil mes tanks et mes DPS. Je sais ce qu’il se passe. Je sais qui fail et pourquoi. Le healer a un regard omniscient sur l’arène.

Là où j’y trouve ma satisfaction également, c’est le fait que – de mon point de vue j’entends – l’optimisation des healers reste la plus intéressante. En HL, un Soigneur cherchera à optimiser l’utilisation de ses ressources (oGCDs de préférence) de healing pour favoriser son GCD de DPS. Afin de laisser sa team en vie tout en apportant son soutien au contenu par le biais de ses propres dégâts. Et ceux-ci ne sont pas à négliger car en moyenne aujourd’hui, le DPS moyen d’un healer fait un peu plus de la moitié des dégâts que fait un DPS. Autrement dit, deux healers ensembles qui font des dégâts corrects, équivalent à eux deux un DPS complet. Ce n’est pas négligeable !

Bref, je ne peux plus me passer de ce rôle … Mais je conçois qu’il ne soit pas le préféré de tous ! Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, pas vrai ?

J’espère que ce petit guide made in Astrena vous a plu, voire vous aidera à l’avenir avec ce rôle parfois pas facile à aborder. J’attends vos retours avec impatience !

A bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s