Colorless – T.4

♪ Earth lost color. Mankind has become variant. ♪

C’est toujours un plaisir de reprendre la lecture de ce polar SF qui emprunte certains codes du comic américain. Le découpage des cases de Kent s’en retrouve plus épuré et lui permet de mieux se concentrer sur les pensées de ses personnages.

Notre professeur Avi se retrouve en effet au plus mal au point de confier entièrement son destin auprès de ses alliés. Un moment très crucial pour lui puisqu’en se livrant sans défense, certains de ses secrets peuvent être révélés.

Et il n’en faut pas plus pour notre mangaka pour insufler un peu plus de chaos dans sa narration. Kent semble vouloir faire souffrir son protagoniste en insistant sur son passage à vide : trahi par l’un des siens et mis de côté par Tchié alors qu’ils venaient de se rapprocher.

Dans ce tome Avi est ainsi contraint de se mettre en retrait, lié par les chaines de son passé. J’ai bien envie moi aussi de savoir « qui » se cache derrière ce masque et surtout d’assembler mon puzzle pour lier ce secret au cauchemar prophétique de notre jeune « humaine ».

Alors oui, on se pose des questions. Mais l’heure n’étant pas à un passage à vide, autant sortir l’artillerie lourde du côté de l’Eglise.

Je ne m’attendais pas à ce que le dieu chromatique fasse son apparition si vite et surtout qu’il prenne pour vaisseau un personnage des plus familiers pour le lecteur. Et là, ne m’en voulez pas, mais je ne dispose plus d’assez de couleur pour révéler son identité !

À vous de lire ce tome avec une fin très édulcorée et riche en couleurs !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s